Règles et astuces à connaître sur le stockage du fioul domestique

Un foyer non raccordé au réseau de gaz naturel peut se tourner vers l’utilisation de fioul domestique. Ce choix implique bien sûr la maitrise du stockage de ce carburant, soumis à des règles strictes. Voici justement un aperçu des règles à connaître sur la procédure de stockage du fioul.

Bien choisir la cuve pour le fioul

La recherche de la durabilité orientera le choix vers une cuve en acier. Idéal pour une installation enterrée, elle se décline dans plusieurs versions. Il y a les modèles en acier double parois se caractérisent par leur extrême robustesse. A côté, nous retrouvons les cuves en acier simple paroi qui sont aussi très répandus.  Cette deuxième catégorie peut profiter d’un revêtement béton extérieur ou d’un de renforcement interne en plastique.

Pour une installation en extérieur, la cuve en polyéthylène haute densité (PEHD) peut être un bon choix. Ce matériau résiste parfaitement aux chocs et à la corrosion. Par ailleurs, il est plus facile de jauger le niveau de la cuve en PEHD de par la translucidité de celle-ci. Le prix du fioul domestique 49 varie selon les qualités ainsi que vos attentes.

La cuve en résine est préconisée sur du sol plutôt agressif. Ce matériau résiste parfaitement aux agressions quand la fibre de verre vient renforcer la résine. Sinon, l’autre choix consiste à choisir une cuve en polyéthylène. C’est d’ailleurs le modèle le plus courant pour le stockage de fioul domestique. Son principal avantage réside dans la facilité d’installation.

Différentes solutions pour le stockage de fioul domestique

Le stockage en fosse paraît intéressant dans la mesure où il peut se faire à l’intérieur ou en extérieur. Il exige l’installation d’une cuve métallique et d’une fosse étanche aux produits pétroliers et à l’eau. L’accès à celle-ci devrait être recouvert d’une dalle incombustible. Néanmoins, la dalle ne doit pas être remblayée afin de faciliter la détection d’une éventuelle fuite.

Pour le stockage en cuve non enterrée, l’installation peut se faire dans le bâtiment. Avec ce choix, il faut encore tenir compte de la capacité de stockage de la cuve. Ainsi, la nécessité d’un local de stockage s’impose pour un volume de fioul supérieur à 2 500 litres. Celui-ci doit être doté d’une porte pare-flamme en prévention de tout incident.

Si le volume à stocker est en dessous des 2 500 litres, le choix peut se faire entre une cuve en plastique ou en métal. Côté installation, il faut absolument protéger la cuve de tout risque de choc. Celle-ci doit également se situer au minimum à 1 mètre des générateurs électriques.

En plein air, une cuve non-enterrée doit obligatoirement être opaque et seconder par une 2ème enveloppe. Attention, il faut entourer l’installation d’une clôture de 1,75 mètre de haut si la capacité de la cuve dépasse les 15 000 litres. En dessous de celle-ci, il faut veiller à n’autoriser que les canalisations nécessaires au stockage du fioul.

Stockage de fioul en cuve enterrée et vidange

Le stockage de fioul en cuve enterrée constitue une autre option de facilité. Son intérêt réside dans la possibilité de choisir entre une cuve en plastiques ou en acier simple paroi. Et afin de prévenir tous risques de secousse, il faut absolument fixer la cuve à un radier en béton. Toujours pour des raisons de sécurité, le réservoir devrait se situer à environ 0,5 mètres de la propriété.

L’approvisionnement en fioul de ce type de stockage sera assuré par un distributeur professionnel. Il en va de même avec les installations non enterrées et le stockage en fosse. Enfin pour note, sachez qu’il est important de vider de temps en temps la cuve pour éliminer les impuretés. Ces dernières, avec le temps, ont tendance à s’accumuler au fond du réservoir. Le moment le plus opportun pour réaliser cette opération est quand le niveau du fioul est au plus bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *